Bonne année 2020




On vient de faire le tour du soleil !

Il y a quelques jours maintenant nous fêtions le nouvel an.

Je vous souhaite mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année.

En même temps, nous sommes en plein « chunjie », le nouvel an chinois. Je me sens donc moins en retard sur le calendrier habituel des vœux.

Et donc, feux d’artifice, repas, boisson, et … résolutions

C’est aussi le moment où certains d’entre nous s’engagent dans des résolutions pour l’année à venir. Souvent, ces résolutions ont déjà été oubliées quand vous recevez ce courrier…

Peut-être parce que nous nous imposons des contraintes pour des raisons morales, de santé ou autres. Et s’imposer des contraintes... rien qu’en relisant ma phrase, je fais des efforts et j’ai beaucoup moins envie.

Alors…

C’est peut-être l’occasion de revenir à l’étymologie du mot résolution : du latin resolvere, défaire (ce qui est noué), dénouer ; résoudre (une difficulté), débrouiller, démêler, expliquer, éclaircir.

Nous sommes tous pris dans des toiles qui au fil du temps peuvent nous immobiliser, nous empêcher, nous emmêler.

Prenez quelques minutes pour faire un point.

Combien de petites phrases dites ou entendues et qui ont blessées ? Combien d’incompréhensions, d’interprétations, de manques de discernements porte-on encore les traces ? Combien de renoncements ou de jusqu’au boutismes avons-nous vécu cette année ? Bref, combien de fils de nos vies se sont emmêlés, que nous ne savons plus défaire , tant dans notre vie professionnelle que personnelle.

Peut-être pourrions-nous commencer cette année avec une autre dynamique, un souci de dénouer plutôt que de subir ou d’accentuer ?

Pour cela j’ai commencé à rédiger une recette que vous pouvez enrichir à votre bon vouloir :

· Une grosse dose de bienveillance pour soi + une grosse dose de bienveillance pour les autres.

· Une envie de regarder l’autre pour ce qu’il est, avec ses faiblesses, ses souffrances, ses blocages. Et, un petit regard pour nous-mêmes avec nos propres zones d’ombre.

· Une plus grande attention à notre communication. Parler de nous plutôt que de l’autre.

· Prendre conscience de nos besoins pour être en capacité de faire des demandes.

· Mieux comprendre les processus relationnels pour construire des liens sains et se protéger des autres…moins sains.

· Favoriser la coopération plutôt que la compétition.

· Prendre notre responsabilité et laisser à l’autre sa propre responsabilité.

· Compléter cette recette avec tout ce qui vous semblera utile et doser selon vos goûts…


N’hésitez pas à me faire part de vos ajouts ou de vos remarques pour que j’améliore ma propre recette.

9 vues